REPORTAGE AUDIO. Les murs n’ont plus d’oreilles en Tunisie et les langues se délient. Les artistes sortent de leur mutisme. Ils sont chanteurs, acteurs ou encore humoristes.  Ils chantent la liberté et font la révolution de leur façon.

SAMI BOUKHELIFA les a rencontrés sur la scène d’El Teatro à Tunis, mais aussi dans les rues de la capitale, où, quand ils ne chantent pas, ils filent à toute allure en motocyclette. Reportage.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Rafaa, 25 ans, chante la liberté au pied des barbelés qui encerclent le Ministère de l’Intérieur depuis les événements de janvier. (Photo : NBs)

Rafaa, 25 ans, chante la liberté au pied des barbelés qui encerclent le Ministère de l’Intérieur depuis les événements de janvier. (Photo : Nicolas Burnens)

Très populaire en Tunisie, Lotfi Abdelli est un acteur et danseur. Durant la révolution, il a publié sur Facebook une vidéo insultant l’ancien dictateur Ben Ali. Pour lui, le rôle des artistes n’a pas changé avec la révolution.

http://www.dailymotion.com/videoxk95nt

(Vidéo : Nicolas Burnens)