REPORTAGE RADIO. 25 avocats pour s’attaquer aux « gros faucons » de l’ancien régime tunisien : Ben Ali lui-même et ses ministres. Le “groupe des 25” s’est constitué au lendemain du départ de l’ancien président.

Parmi eux, les Tunisois Imen Béjaoui et Kellil Charfeddine, la trentaine à peine entamée. Ils n’ont pas attendu la chute du régime pour s’engager. Un portrait croisé, par ANTONINO GALOFARO

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Kellil Charfeddine et Imen Béjaoui ont participé, le 15 janvier, au lendemain du départ de Ben Ali, à la création "spontanée" d'un groupe d'avocats pour poursuivre en justice l'ancien président et ses ministres. (Photo : Antonino Galofaro)

Kellil Charfeddine est avocat à Tunis. Il fait partie du groupe des 25, un collectif d’avocats qui se bat pour que les responsables du système Ben Ali soient traduits en justice. Il parle des difficultés après la révolution.

http://www.dailymotion.com/videoxk95mj

(Vidéo : Nicolas Burnens)