REPORTAGE AUDIO. L’acteur égyptien Khalid Abdalla (Les cerfs-volants de Kaboul, Green Zone) revient en 2009 au Caire pour participer au film de son ami, le réalisateur Tamer El Said. Leur idée : saisir le sentiment de ras-le-bol des Cairotes envers le régime de Moubarak.

Le tournage se termine avant le départ du raïs. La révolution leur permet de sortir le cinéma dans la rue. ANTONINO GALOFARO les a rencontrés.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Khalid Abdalla, dans son bureau du centre du Caire, montre les centaines de clips sur la révolution qu'il a réuni depuis janvier 2011. (Photo : Nbs)

Khalid Abdalla, dans son bureau du centre du Caire, montre les centaines de clips sur la révolution qu'il a réuni depuis janvier 2011. (Photo : Antonino Galofaro)