REPORTAGE AUDIO. En Jordanie, comme dans le reste du monde arabe, les jeunes manifestent chaque semaine depuis janvier, ils réclament des réformes démocratiques et la lutte contre la corruption.

Ils se retrouvent au pied de la mosquée El Husseini à Amman pour réclamer le changement, mais tous sont d’accord sur un point: personne ne veut la chute du roi Abdullah II, qui est pour eux le garant de la stabilité du royaume Hachémite. Sami Boukhelifa a suivi ces jeunes, des préparatifs au jour de la manifestation.

SAMI BOUKHELIFA les a rencontré.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Hamzeh Budairi, 26 ans, fait partie de Jayeen ("Nous arrivons", en français), un groupe créé en février 2011. Sur sa pancarte, il cite les corrompus du régime lors d’une manifestation pour le changement à Amman (Photo : Nicolas Burnens)

« Jayeen » est issue d’une mouvance jeune, éduquée et plutôt de gauche et milite notamment pour l’instauration d’une monarchie constitutionnelle en Jordanie et la fin de la corruption. Hamzeh Budairi, 26 ans, est un de leurs militants.

http://www.dailymotion.com/videoxkbmze

En Jordanie, Personne ne demande la chute du roi Abdallah II, garant de la stabilité de la monarchie, mais des réformes démocratiques profondes, comme la lutte contre la corruption. A Amman, la prière du vendredi est généralement suivie par des scènes de protestation.

http://www.dailymotion.com/videoxkbmzk

(Vidéos : Nicolas Burnens)