SUISSE. Alors que les peuples arabes se soulèvent, la diaspora européenne suit les mouvements de contestation de près. Sur le Vieux continent, ils soutiennent leurs amis, leur famille, restés au pays, avec qui ils communiquent régulièrement. Exemple à Lausanne en portfolio sonore.

Par NICOLAS BURNENS (photos) et ANTONINO GALOFARO (sons)

En Suisse, des rassemblements à Zurich, Lausanne et Genève ont lieu depuis plusieurs semaines en solidarité avec le peuple arabe.

Manifestation en soutien aux peuples arabes, Lausanne, Suisse, 22 février 2011 (Photo : Nicolas Burnens)

Sur son territoire, la Suisse ne compte que 894 Libyens et 6’607 Tunisiens, mais beaucoup ont acquis la nationalité suisse. De nombreux collectifs citoyens se sont formés, bien avant les événements en Tunisie.

Parmi eux, Touche pas à mon pays, qui mobilise les habitants de Lausanne, une ville de 380 000 habitants, le long du lac Léman. « C’est important de manifester en Europe, car cela mettra la pression sur le gouvernement local et européen », explique Abdel Lamanghar, membre du groupe citoyen.

Bruxelles, à Paris, à Lille, à Londres, à Rome, à Instanbul, mais aussi à Tunis et dans le reste du monde,des manifestations soutiennent le mouvement révolutionnaire en Libye et dans le reste du Moyen et du Proche-Orient. Rien que pour les Tunisiens, ils seraient près 1 098 212 personnes à vivre à l’étranger, dont 83 % résident en Europe. Les Egyptiens eux, seraient près de 4 millions.

Découvrez la manifestation à Lausanne (Suisse)en portfolio sonore (cliquez en bas à droite, sur « Captions », pour afficher les légendes).