ارحل    =   irhal    =   ir7al    =    Dégage !

ارحل, « irhal » en arabe, « Dégage » en français : c’est le cri de la jeunesse le plus utilisé en ce moment dans un monde arabe traversé par un vent de révolte. Les jeunes l’écrivent ir7al sur les réseaux sociaux, vecteur de la contestation. Le 7 (sept) retranscrit la lettre arabe ح. Ir7al est prononcé irhal en français.

« Dégage » ! Cette expression a été choisie comme « mot de l’année » 2011 par le jury du 7e Festival du mot de La Charité-sur-Loire.

Brandi comme un étendard lors des révolutions dans les pays arabes au début de l’année, ce mot a été préféré à « aggravation », « laïcité », « ressortissant » ou encore « tablette ».

Excédés, ils crient « Dégage ! »

Le 17 décembre 2010, Mohamed Bouazizi, chômeur tunisien de 26 ans, s’immole par le feu à Sidi Bouzid. Cet acte désespéré est à l’origine de l’onde de choc qui secoue le monde arabe.

Image de prévisualisation YouTube

Manifestations sur l’avenue Bourguiba de Tunis, janvier 2011.

Ce sont les jeunes qui ont porté la révolution en Tunisie et en Egypte. Ils participent à des révolutions que nul n’a prévu. Ces soulèvements se sont fait sans leaders, de manière pacifique. En Libye, au contraire, la rue a pris les armes.

 

Ils sont près d’un habitant sur deux à avoir moins de 25 ans. Très éduqués, ils sont frappés par un taux de chômage qui se chiffre entre 17 et 32 %.

Source : Le Monde du 1er février 2011, p. 8