Posts tagged "Alger"
La jeunesse perdue d'Algérie

La jeunesse perdue d’Algérie

ALGÉRIE. Sept mois après la révolution, la situation n’a pas changé pour les jeunes, qui n’entrevoient pas d’avenir. Reportage à Bab el-Oued, quartier historique d’Alger.
Pour une révolution algérienne pacifique (5/25)

Pour une révolution algérienne pacifique (5/25)

REPORTAGE AUDIO. Un changement du système algérien, par la voie pacifique. C’est la ligne du collectif du 8 mai, un mouvement qui vise à fédérer tout ceux nés pendant le printemps arabe.
Bab el Oued : la jeunesse perdue algérienne (3/25)

Bab el Oued : la jeunesse perdue algérienne (3/25)

REPORTAGE AUDIO. Immersion dans l’un des quartiers historiques d’Alger : Bab el Oued. Ses vielles habitations tombent en ruines et sa jeunesse avec. Au mois de janvier dernier de violentes émeutes ont éclaté.
Amine Menadi, l'infatigable trublion

Amine Menadi, l’infatigable trublion

ALGERIE. Amine Menadi est le fondateur d’Algérie Pacifique, un groupe citoyen né sur Facebook suite aux émeutes de janvier 2011. Avec le collectif du 8 mai, il sensibilise les jeunes  pour les convaincre qu’un changement pacifique est possible.
Quand Steven Spielberg rencontre le dogme danois

Quand Steven Spielberg rencontre le dogme danois

ALGERIE. Terrasse de l’Al Djazaïr, un luxueux hôtel cinq étoiles du centre d’Alger. « Le cinéma que j’aime, ce n’est pas le cinéma que je fais. Je suis un grand fan de Spielberg ». Bribes de la rencontre avec le réalisateur sétifien, Yanis Koussim, primé au Festival de Locarno en 2010 pour son court-métrage, Khouya.
"Bab El Oued, le quartier où tout commence en Algérie"

« Bab El Oued, le quartier où tout commence en Algérie »

ALGERIE. «Le pays regarde Bab El Oued. Quand ça bouge ici, ça bouge dans le reste du pays », explique Aziz, 28 ans. Il est né dans ce quartier. Aujourd’hui chômeur, comme beaucoup de ses voisins, il travaillait dans un call center pour un opérateur téléphonique.
#1 Le ferry, lien franco-algérien

#1 Le ferry, lien franco-algérien

-       Il faut y être trois heures avant ! Lever à l’aube et départ précipité pour le port de Marseille pour prendre le ferry direction Alger : arrivée à 8h. Résultat ? Sieste de trois heures dans la salle d’attente dudit port…
"Ne gâchons pas notre stabilité"

« Ne gâchons pas notre stabilité »

ALGERIE. Le 5 octobre 1988, Amine Mechalikh avait un an mais ses aînés lui ont raconté. La jeunesse algérienne était dans la rue pour manifester contre le manque de libertés. En 1991, le pays sombre dans la décennie noire. Vingt ans plus tard, Amine devenu pharmacien, dit “oui” aux changements, mais émet quelques réserves.