TUNISIE. Limités dans leur expression sous le régime de l’ancien président tunisien, les graffeurs tunisois Sk-one et Meen-one profitent de sa chute pour tagguer les résidences des membres de son clan. Aujourd’hui, celle de son beau-frère, Belhassen Trabelsi.