EGYPTE. Du Mouvement du 6 avril aux Frères musulmans, la jeunesse militante a réinvesti la place Tahrir. Les promesses de la révolution se font attendre.